Le projet régional RESCCUE (Résilience des Ecosystèmes et des Sociétés face au Changement Climatique), coordonné par la Communauté du Pacifique, vise à accroître la résilience des pays et territoires insulaires du Pacifique face aux changements globaux par la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC). Pour appuyer les pays du Pacifique, le projet RESCCUE s’est notamment donné comme objectif d’améliorer le recours à la « boite à outils » de l’analyse économique par les décideurs et les gestionnaires, boîte à outils » peu ou mal déployée dans le Pacifique.

En Polynésie française, le projet a été mis en oeuvre, sous le double contrôle de la CPS et du Gouvernement de la Polynésie française, par l’Agence française pour la biodiversité (AFB) en partenariat avec l’IRCP-EPHE, l’Université de la Polynésie française, Créocéan, le GIE Océanide, PTPU, Vertigo Lab, l’association SOP Manu et plusieurs consultants individuels.

Notre équipe a contribué à la réalisation des travaux suivants :

  • Appui technico-économique en faveur de pratiques agricoles durables et propositions d’actions contre l’érosion sur les parcelles d’ananas et les pistes d’accès (plantation de bandes de vétivers sur une parcelle pilote et réalisation de fiches technico-économiques pour les professionnels du secteur notamment).
  • Accompagnement vers une perliculture plus durable : analyse des retombées socio-économiques de la perliculture des Gambier, analyse de solutions de valorisation de certains macro -déchets plastiques.
  • Etudes de faisabilité pour des mécanismes de financement de pratiques durables (dont la labellisation) et des propositions concernant la fiscalité

Résultats du projet

L’ensemble des résultats du projet et des livrables sont disponibles dans la note de synthèse ci-dessous.

Contact

Thomas Binet, directeur, docteur en économie de l’environnement

Commanditaire : Gouvernement de la Polynésie française

Date : 2016-2019