En 2016, plus de trente monnaies locales complémentaires circulaient en France ; elles sont aujourd’hui plus d’une cinquantaine. L’ADEME s’est interrogée sur la contribution réelle de ces dispositifs dans la transition écologique  et énergétique des territoires et sur leur potentiel de développement, afin de définir la pertinence de son intervention et la nature de celle-ci auprès des porteurs de projet.

Vertigo Lab associé à trois experts, dont l’association TAOA spécialisée en monnaies locales, a accompagné l’ADEME pour réaliser un état des lieux des monnaies complémentaires environnementales. La première étape de notre mission a consisté en l’élaboration d’un panorama de ces monnaies au niveau international. Dans un second temps, nous avons analysé leurs impacts environnementaux et leur efficacité économique par rapport aux mesures publiques environnementales conventionnelles.

Cette étude révèle que si les impacts environnementaux et économiques des monnaies complémentaires environnementales sont aujourd’hui mesurables à une échelle micro-économique seulement, ces monnaies constituent cependant des leviers intéressants pour la mise en oeuvre de la transition écologique.

Consultez notre présentation