La Sélection du Lab #1 – Activer l’économie circulaire, une boîte à outil pour les décideurs politiques

Par mars 1, 2017Sélection

Chaque semaine, le Lab sélectionne un document ou projet jugé particulièrement intéressant et pertinent et le présente en quelques lignes. Cette semaine, le Lab s’est penché sur une boîte à outils développée par la Fondation Ellen MacArthur « Delivering the circular economy : a toolkit for policy makers ».

La Fondation Ellen MacArthur a récemment développé une boîte à outil destinée à accompagner les décideurs politiques vers une économie circulaire. La méthode proposée pour identifier les options politiques les plus pertinentes a été conçue pour s’appliquer à n’importe quel pays ou région. Internationalement reconnu pour ses initiatives innovantes dans les domaines de l’économie circulaire et du développement durable, le Danemark a fait l’objet d’une étude pilote qui a permis d’identifier d’importants leviers pour accélérer sa transition vers une économie circulaire.

La méthode développée est composée de trois grandes étapes :

  • La première consiste à établir un état des lieux de la circularité et du contexte politique du territoire étudié, déterminer le niveau d’ambition et cibler les secteurs d’activité qui feront l’objet de l’évaluation. 4 Secteurs cibles au Danemark : construction et immobilier, alimentation, machinerie, hôpitaux.
  • La deuxième étape a pour but d’identifier et évaluer les mesures possibles pour rendre l’économie du territoire plus circulaire. Les mesures les plus pertinentes sont tout d’abord cartographiées puis priorisées. Il est ensuite question d’évaluer l’impact économique de chaque mesure sur le secteur concerné, puis d’identifier les obstacles susceptibles de contrer la mise en œuvre de ces mesures ainsi que les politiques sectorielles à mettre en œuvre pour surmonter ces obstacles. Exemple de mesures possibles au Danemark : réduction du gaspillage alimentaire, développement des emballages biologiques, réduction et recyclage des déchets du secteur hospitalier, production industrialisée et impression 3D des bâtiments modulaires.
  • La troisième étape consiste à quantifier l’impact économique des mesures à l’échelle nationale. Les politiques sectorielles définies dans l’étape 2, peuvent également être complétées par des options politiques nationales. Les différentes options politiques doivent ensuite être priorisées puis regroupées pour former des ensembles de politiques cohérentes.

Au Danemark, la transition vers une économie circulaire permettrait d’ici 2035 de :

– réduire les émissions de CO2 de 3 à 7 %,

– créer entre 7 300 et 13 300 emplois,

– augmenter le PIB de 0,8 à 1,4 %,

– réduire la consommation de ressources naturelles de 5 à 50%,

– augmenter les exportations de 3 à 6 %.

Dans ce rapport, la Fondation Ellen MacArthur souligne que la mise en place d’une économie circulaire est principalement entravée par des obstacles non financiers. Les décideurs politiques ont donc un rôle important à jouer pour activer, dans des conditions favorables, la transition vers ce nouveau modèle économique. La méthode développée offre ainsi l’opportunité aux décideurs publics d’appliquer des mesures concrètes en synergie avec les décideurs privés, pour accélérer cette transition.

Join the discussion 16 969 Commentaires